ROUTINE BEAUTÉ: CE QUI A DÉCONNÉ PENDANT LE CONFINEMENT

ROUTINE BEAUTÉ: CE QUI A DÉCONNÉ PENDANT LE CONFINEMENT

Pendant ce confinement, tout le monde y a mis du sien pour se sentir bien même enfermées. Nous avons vu passé le no-poo (comprendre le no-shampoo hein ?) puis la cure de sébum, les secrets de la routine beauté de Gisèle Bündchen avec THE crème hydratante pour une peau éclatante de beauté, et pléthores de masques cocooning. Bref des rituels beauté en voici, en voilà ! C’est à croire qu’on ne prend pas beaucoup soin de nous en temps normal.

Deux camps s’affrontent : « celles qui ont pris l’excuse du confinement pour perdre leur apparence humaine » et « celles qui ont testé toutes les dernières modes en matière de routine beauté».

Mais en vrai, que s’est-il passé pour la majorité des Françaises ? On a juste gardé notre routine beauté habituelle et on a zappé le maquillage – personne pour nous dire qu’on est jolie de toute façon. Avec le port du masque, je pense qu’on sera nombreuse à garder cette habitude.  

Et résultat ? Nous avons eu une peau ultra sèche sur toutes les parties du corps, un visage particulièrement terne et… des boutons d’ado à 30 ans passés ? WTF?

Allez, je fais mon introspection et on voit comment rectifier le bordel. Et toi, elle est comment ta peau en ce moment ?

Moins… stressée

Comment ça moins stressée ? Mais oui, moins de stress ! Pas celui d’être enfermée entre quatre murs avec gosses et mari mais bien du stress oxydatif.

Sous ce nom barbare se cache tout simplement la réaction chimique ou l’oxydation des cellule que subit notre peau et qui accélère le vieillissement cutanée, un peu comme du fer qui rouille à force d’être au contact de l’eau.

Chez nous, cette réaction chimique est principalement due à la pollution et au soleil, mais aussi à la fumée de cigarette. Avec moins d’exposition à ces derniers et une qualité de l’air grandement améliorée, notre peau a adoré. Mais les effets positifs du confinement se sont bien arrêtés là.

De plus, si l’abus du soleil – soit une exposition de plus de 10 minutes par jour est néfaste pour la peau, l’absence de ces 10 minutes a entraîné un manque en vitamine D.

Une solution, doc ?

Le manque de vitamine D entraîne quelques symptômes comme la sensation de fatigue, de déprime ou des crampes, on peut donc se lâcher un peu plus sur certains aliments comme les poissons gras, le fromage ou le beurre pour combler ce manque – Kouign-amann non inclus, désolée.La vie en bleue

La vie en bleu

En revanche, l’exposition à la lumière bleue émise par nos appareils n’est pas en reste. Nous passons en moyenne 6heures par jour devant nos écrans en temps normal, je n’ose pas calculer combien de temps j’y passe en ce moment, surtout que je n’ai toujours pas repris le chemin du bureau.  Du réveil au coucher, enfants de tous âges, nous avons tous droit à une sur-dose, ce qui entraine une fatigue des yeux et pertube le sommeil. Je peux vous proposer des petites gouttes et un atelier jardinage en menu de substitution.

Par ailleurs, à long terme, tout comme la pollution et le soleil, entraine une diminution de la production d’élastine et de collagène et donc un vieillissement cutané : de petites tâches sur pigmentées peuvent faire leur apparition.

Sérums à la rescousse

Un soin du visage antioxydant comme un sérum niacinamide (qui fait partie du groupe de la vitamine B) ou à la vitamine C ou peut aider à lutter contre ce stress oxydatif – voici le lien d’un blog qui t’expliquera comment bien le choisir et l’utiliser.

En plus d’aider à lutter contre les tâches, elle donne ce petit coup de glow tant convoité! Que du bonheur !

D’ailleurs confinement ou pas, on peut utiliser le sérum de façon quotidienne pour une routine beauté au top. Mais on reviendra dans un autre article sur la routine beauté idéale sans trop se prendre la tête.

Un air trop… confiné ?

L’air de la maison est généralement plus sec qu’à l’extérieur. Et cela est d’autant plus vrai que certains chauffages sont encore allumés même si le soleil nous a bien nargué depuis le début du confinement.

Cet air sec doublé d’un emmitouflement de jogging, pas forcément très respirant entraîne une sécheresse cutanée voire l’apparition de la peau de croco.

Badigeonneage de crème

N’hésites pas à te badigeonner d’huile ou de crème hydratante matin et soir sur tout le corps et à ouvrir en grand tes fenêtres, quitte à créer un courant d’air quelques minutes pour renouveler l’air environnant.

Si toi non plus, tu n’aimes pas l’effet collant, je te conseille de parcourir le comparatif des crèmes hydratantes pour le corps de nos petits copains Horace.

Et pour celles qui préfèrent les huiles sèches, ça se passe ici

C’est bien d’hydrater l’extérieur, mais on n’oublie pas d’hydrater l’intérieur aussi ! Quelques petits schlouk d’eau toutes les heures c’est bien. Ça, c’est une routine beauté trop easy à mettre en place et la moins couteuse.

Un peu mémère

Il faut se l’avouer – dans notre maison bien au chaud, nous avons eu une grosse tendance à être moins actives. C’est bien connu, moins on n’en fait, moins on a envie d’en faire.

Avec une baisse d’activité, notre circulation sanguine ralentit, et avec ça notre épiderme devient plus donc plus terne. Un autre facteur qui participe aussi au teint terne : le sommeil perturbé ! Nuits agitées, insomnies et stress ont rythmé ma vie de confinée et clairement le terme de « sommeil réparateur » n’avait plus sa place. Certes on n’a plus droit au métro, boulot, dodo mais au mômes, boulot, mômes – c’est autrement plus stressant et prenant.

I like to move it, move it

Et on reprend le refrain tous en chœur !

Parce que contre le teint terne, il faut (re)stimuler la microcirculation du visage. On peut au choix: 

  • Activer ses zygomatiques avec de la gym face 
  • Se masser un massage avec un roller en jade,
  • Se faire un soin à la formule oxygénante 
  • Créer un effet glaçon avec ta crème de jour ou ton masque du soir (sauf celui à l’argile). Tu mets tout simplement ton soin au réfrigérateur quelques instants avant de l’appliquer sur ton visage. Et voilà! 

L’effet bonne mine sera au rendez-vous en quelques instants.

Pour que cet effet soit prolongé, un remuage de popotin régulier est recommandé. Encore une fois, il s’agit de (ré)activer la circulation sanguine. Que vous soyez plutôt yoga ou HIIT, chacun trouve son rythme et son activité.

Et oui, une bonne routine beauté passe évidemment par une activité physique – sigh !

N’en déplaisent aux publicitaires des grands groupes cosmétiques, aucun produit de beauté ne fera de miracle si on n’opte pas les bonnes habitudes d’hygiène de vie.

Une routine beauté en manque de repère

Toute nos habitudes ont été chamboulées – plus de mardi sushi, mercredi piscine et de jeudi afterwork. On perd certaines mauvaises habitudes mais aussi de bonnes.

Fabien Olicard – dans son livre « Votre temps est infini »  nous explique que nous prenons plus de 30000 micro-décisions par jour mais nous sommes pour la plupart du temps en auto-pilotage. Cela nous semble démesuré mais cet auto-pilotage nous évite la « surcharge mentale ».

Mais revenons à nos moutons, il a été flagrant pour moi que j’ai perdu l’habitude de boire.

Au bureau, la fontaine à eau c’est ma récré. Entendre le glouglou de l’eau qui remplit ma jolie gourde rose c’est mon petit rituel. Et boire quelques gorgées toutes les 30 minutes est devenue une habitude.

A la maison, c’est clairement moins la joie d’entendre mon robinet coulé. Et il en va de même pour tous les autres petits rituels du bureau : la crème hydratante pour les mains qui traine dans le haut de mon tiroir ou les baumes à lèvres qui ornent mon bureau…

Résultat ma peau a plus soif que d’habitude !

On re-crée des habitudes

On réfléchit 2 secondes sur ce qui nous défaut et on se fait une check-list.

Étant plutôt visuelle, au lieu de me faire une to-do list bête et méchante ou des alarmes trop stressantes, j’ai ressorti ma gourde que même Instagram jalouserait. Et pour me motiver, je me fais 2 bouteilles d’eau pétillante à la machine et je les mets bien en évidence prés de mon bureau. Avant que quelque chose ne re-devienne une habitude, il faut d’abord y penser – je sais c’est con dit comme ça.

Dans une peau d’ado

Maintenant on va s’attaquer à ce qui fait le plus mal : les boutons et la peau grasse ! Cela faisait longtemps que cela ne m’était pas arrivé. Les hormones un peu, le stress beaucoup et l’alimentation surtout ! Et oui, en confinement, on a eu davantage de temps pour cuisiner et les rendez-vous avec Cyril Lignac nous ont bien donné bien ouvert l’appétit : cookies, coquillettes, crêpes… en plein régression ! C’est simple : on a eu envie de tout, tout le temps.

Bas les masques

Une alimentation moins riche devrait nous aider à tout faire rentrer dans l’ordre. En attendant, on fait appel à un masque à l’argile à la rescousse pour son effet absorbant et matifiant. Avec une peau plutôt sensible, je privilégie l’argile blanche ou rose. Pour les autres, vous pouvez jongler avec la verte ou la rouge.

Quoiqu’il en soit, il faudra éviter les produits de beauté trop agressifs comme les  nettoyants moussant ou commencer une toute nouvelle routine pendant cette période. De façon générale, on introduit doucement un à un de nouveaux produits dans sa routine beauté ou lorsqu’un produit de beauté ne nous correspond plus.

Et on destresse !

Pour le stress, j’ai misé sur des activités  de mémé que j’avais un peu délaissé ces derniers temps : le tricot et la couture. Il y a un effet « satisfaisant » très apaisant dans ces activités. Pour d’autres, ce sera plutôt yoga, méditation ou coloriage. Avec le déconfinement, le niveau d’anxiété n’y est pas allé en diminuant. A toi de continuer ou trouver l’activité qui te convient et la continuer. Il est prouvé que quelques minutes suffisent déjà amplement.

En ce qui concerne le sommeil, je me suis mise à l’aromathérapie : quelques gouttes de lavande et d’arbre à thé pour dans le diffuseur pour assainir et rafraichir la chambre. Je le laisse tourner 1heure avant de me mettre au lit. Placebo ou pas, je m’endors plus vite et la nuit me semble moins agitée. A voir dans la durée…

Et à J+15, on fait quoi ?

On identifie d’abord ce qui a péché dans la semoule et on rectifie le tir. Tout le monde n’a  pas encore repris le chemin de l’école. Et quand bien même, on doit se réhabituer à de nouveaux gestes (barrières), une nouvelle façon d’interagir, et par conséquent : une nouvelle routine à installer pour les quelques mois à venir.

Avec le port du masque obligatoire dans certains endroits, certaines d’entre nous doivent le porter plusieurs heures dans la journée – attention donc aux irritations, rougeurs, démangeaison ou petits boutons. Pour éviter ces désagréments, tu peux utiliser une crème apaisante comme celle de Uriage – Bariederm ou de SVR – Crème Barrière Topialyze pour une dizaine d’euro. Elles seront à appliquer en dernière étape de ta routine beauté. En ce qui concerne le maquillage, on y va tout doucement sur le fond de teint pour éviter de surcharger sa peau.

Et évidemment, on ressort notre crème solaire ! Si besoin, n’hésites pas à jeter un oeil sur notre guide d’achat de la crème solaire. Parce que repasser à la lumière du jour peut aussi faire quelques dégâts…  On ne jugera personne pour avoir passé quelques heures intensives avec son Netflix, rideaux tirés. Et ceux qui ont un léger syndrôme de la cabane, on vous comprend! On s’y sent tellement bien nous dans notre petit cocon! 🙂 

Laisser un commentaire